Wiire désigne une musique et une danse typique des Wiiskoamba (flutistes) de la région du Centre-Ouest et particulièrement de la zone de Koudougou, ville d’accueil de l’Université Norbert Zongo.

De façon métaphorique, cette danse rythme avec la danse des idées scientifiques, dans le sens du débat contradictoire et/ou dialectique propre au milieu universitaire.

La référence à cette musique marque ainsi de façon concrète et symbolique la volonté manifeste des autorités académiques et administratives de l’Université Norbert Zongo de dynamiser les interactions entre l’université et son environnement socioculturel, d’opérer un ancrage dans ce double espace physique et culturel du Burkina Faso et de promouvoir la recherche scientifique.

Depuis sa création en 2013, la revue Wiire, revue de Langues, Lettres, Arts, Sciences sociales et humaines de l’Université Norbert Zongo, parait régulièrement au rythme de un numéro par an au mois de novembre. Chaque numéro comporte entre quatre-cent (400) à cinq-cents (500) pages.

Aujourd’hui, Wiire est à son cinquième numéro en plus de la publication des actes du colloque du 10ème colloque interuniversitaire sur la coexistence des Langues, en Afrique de l’Ouest, avec pour thème Langues, Cultures et Citoyenneté.

Très vite, la revue a eu de l’aura. Elle est de plus en plus sollicitée pour la publication des articles scientifiques. A ce jour la géographie des contributeurs couvre onze (11) pays : le Burkina Faso, la France, la Belgique, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Mali, le Togo, le Sénégal, le Gabon, le Cameroun et le Bénin.

Ainsi la revue contribue à la vulgarisation des fruits de la recherche et  au développement de la recherche scientifique. Les enseignants-chercheurs et chercheurs qui souhaitent envoyer un article à la rédaction de Wiire sont invités à consulter le protocole de rédaction.

 

 

 

Le directeur de WIIRE        

Vincent OUATTARA          

Maître de Conférences CAMES